Plan de transfert/Transfer plan

Bien que mon premier choix une fois sorti du congé de maladie serait de retourner à Minnesota, je n’ai pas écarté la possibilité de changer de programme PhD, advenant que je ne puisse pas retourner comme planifié. Ceci dit, faire ça exigerait une année supplémentaire d’attente.

Avec le contexte de politique scientifique civile canadienne qui a changé un peu (du moins au fédéral; Québec n’est pas très tendre), mon plan de match pour des demandes a changé lui aussi. Maintenant je serais davantage ouvert à rester au pays. Ceci étant dit, j’ai tout de même des demandes aux États-Unis à faire le cas échéant. Les trois au fond de ma liste la première fois: pas de demandes. Pas de Tufts, Vanderbilt ou Dartmouth, et pas de Michigan (ou Minnesota) non plus. Columbia je ne suis pas sûr (la garantie résidentielle est tentante mais je ne suis pas sûr si Weinberg va encore prendre du monde). Et certainement pas de Princeton; les chances de gagner un tel lancer de dés sont bien meilleures si au moins une des trois lettres est écrite par un ancien de Princeton (ordre de priorité: doc, postdoc, bac). Je conserverais plusieurs demandes de ma première tentative.

  • Carnegie Mellon
  • UPenn
  • WUSTL
  • Chicago
  • Notre Dame

Arizona State? Pas certain: trop chaud à mon goût. De plus il n’y en avait qu’un seul qui m’intéressait (et m’intéresse encore): Vaschaspati. Stanford? Un aussi gros coup de dés que Chicago ou Princeton, même si les gens du KIPAC semblent tentants. Mais si j’étais dans la même tranche de demandes à Minnesota que des gens qui ont abouti à Cornell, Chicago, voire Stanford, peut-être que le coup de dés est gagnable. (La plupart de ces gagnants de tels lancers de dés sont des gens de matière condensée) Mais est-ce que Stanford a davantage l’affaire, humainement parlant, que Princeton (qui est l’un des pires sur le marché)? Johns Hopkins me semble être dans un coin de ville un peu trop coûteux pour en valoir la peine.

Comme je le disais précédemment, je suis maintenant prêt à considérer rester au pays. Par contre, Alberta et McGill sont partiellement des “choix de famille”; Alberta parce que j’ai de la famille à Edmonton (bien que l’Alberta ne soit pas beaucoup mieux que le Québec à ce stade-ci en termes de gouvernance provinciale), McGill à cause de mes parents.

  • York
  • Carleton
  • Alberta
  • McGill

 


Although the first choice upon returning from medical leave would be to return to Minnesota, I did not rule out the possibility to transfer to another PhD program, should I find myself unable to return as planned. That said, that would require an extra year of waiting.

With the Canadian civilian scientific policy context that changed a bit (at the federal level; Quebec is rather unfriendly) my game plan for applications has changed as well. Now I am more open to stay in Canada. That being said, I still have US applications to write then. The three at the bottom of my list the first time: no applications. No Tufts, Vanderbilt or Dartmouth, and no Michigan (or Minnesota) either. Columbia I am not sure (the housing guarantee is tempting but I am not sure whether Weinberg would still take on a student). And certainly not Princeton; the odds of winning such a lottery are a lot better if one of the three letters is written by a Princeton alumnus (order of priority: PhD, postdoc, undergrad). I will keep several applications on my list from my first attempt.

  • Carnegie Mellon
  • UPenn
  • WUSTL
  • Chicago
  • Notre Dame

Arizona State? Not sure, too hot for my taste. Plus there is only one that interested me (and still does): Vaschaspati. Stanford? Just as big a gamble as Chicago or Princeton, even though any member of KIPAC seems tempting. But if I was in the same tier of applicants at Minnesota as people who ended up going to Cornell, Chicago, Stanford even, perhaps the gamble is winnable. (Most winners of such gambles were condensed matter people) But do Stanford do it better, humanly speaking, than Princeton (which is one of the worst in the field)? Johns Hopkins seems to be in a city too expensive to be worth it.

As I said previously, I am now ready to consuder staying in Canada. However, Alberta and McGill are partially “family picks”; Alberta because I have family in Edmonton (even though Alberta is not much better than Quebec at this point at the provincial government level) and McGill because of my parents.

  • York
  • Carleton
  • Alberta
  • McGill
Advertisements