Montagnes russes psychologiques/Psychological roller coaster

Jeudi passé, j’étais coincé dans un problème de mécanique quantique avancée, et la visite auprès du professeur n’était pas très utile, sans être totalement futile pour autant. Mais j’étais passé, en l’espace de 24 heures (et d’un appel de détresse lancé sur le Web) d’un état d’étudiant prêt à laisser tomber la cosmologie des particules à la personne-ressource pour le devoir de mécanique quantique avancée (et potentiellement pour le reste de la session).

Ainsi j’ai prouvé que j’étais capable de faire de vastes sauts (quoique quantique n’est pas du tout le bon terme; un saut quantique signifie, en fait, le plus petit saut qu’il soit possible de faire) dans mon état psychologique en peu de temps. J’espère vivement que la recherche va réellement faire en sorte que mon expérience doctorale aille pour le mieux.

Un peu comme avec le saut quantique, j’ai horreur de certains mauvais usages de termes techniques de la physique, le mieux connu de ces mauvais usages de la physique demeure le momentum. Nombre de commentateurs sportifs vont dire: “Telle équipe a gagné du momentum” alors qu’ils devraient dire “Telle équipe a gagné de la quantité de mouvement” ou “Telle équipe a gagné de l’impulsion” parce que le terme momentum tel qu’utilisé dans ce contexte vient évidemment de la physique. Je suspecterais que le premier commentateur sportif francophone à avoir utilisé ce terme-là avait suffisamment de connaissances physiques pour remonter au moins jusqu’à la conservation de la quantité de mouvement, ce qui était probablement impressionnant pour son temps.


 

Last Thursday, I was stuck in an advanced quantum mechanics problem, and the appointment with the instructor wasn’t very useful, while not being totally useless. But I went, within a 24-hour span (and a distress call launched online) from a student in condition to let go of particle cosmology to being the go-to guy for the advanced quantum mechanics homework (and potentially for the rest of the semester).

Thus I proved that I was capable of making vast leaps (although quantum is not at all the right term; a quantum leap means, actually, the smallest jump one can do) in my psychological condition in a short time span. I hope that research will really make my entire doctoral experience go for the better.

I suspect that the term momentum has been misused for decades in French-language play-by-play commentary and that the meaning was probably lost in translation. But the first one to make a widespread misuse may well have had sufficient physics knowledge to at least have a passing knowledge of momentum conservation, which may have probably been impressive for his time.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s