Vie de famille et les cycles supérieurs/Family life and grad school

Bien qu’au premier cycle, on conseille souvent aux gens de rester près de la maison si on a accès à des options avec un bon rapport qualité-prix, aux cycles supérieurs, là serait le bon moment de quitter la maison (à moins d’avoir pris part à un échange), surtout au PhD au cas où vous vous chicanez régulièrement avec vos parents. Le cas échéant, il serait peut-être préférable d’utiliser le PhD de manière accessoire pour mettre de la distance avec les parents. Malgré cela, vous ne devez pas négliger la combinaison superviseur-projet; gare à vous si la meilleure combinaison superviseur-projet pour vous se fait à portée des parents dans ce cas-là.

Je vais l’avouer ici, je ne m’entendais pas très bien avec mes parents, mais ça pourrait également être une fonction de mes parents qui n’ont jamais été à l’université, encore moins aux cycles supérieurs dans un programme de recherche. J’ignore si les chicanes de famille pour des motifs académiques sont plus courantes lorsque l’enfant est un étudiant universitaire de première génération, mais ça arrive définitivement. Minnesota étant essentiellement hors de portée des parents (contrairement à Columbia, voire UPenn, qui seraient encore à la portée des parents dans mon cas) alors je peux définitivement mettre de la distance entre moi et mes parents; ça va beaucoup mieux de mon bord à présent.


 

Although, for undergrad, students are often advised to stay close to home if one has access to options with good quality-cost ratios (unless one took part in a study abroad), in grad school, there would be a good time to leave home, especially for a PhD in the event you don’t get along very well with your parents. In that case, it might be preferable to use the PhD to put some distance between you and your parents. Despite this, do not neglect the supervisor-project combination; student beware if the best supervisor-project combination for you is within range of your parents in that case.

I will spill the beans, I did not get along with my parents very well, but that could also be a function of my parents never having attended college, let alone grad school for research. I ignore whether family quarrels for academic reasons happen more often when the child is a first-generation college student, but it definitely does happen. Minnesota being essentially out of range of my parents (unlike Columbia, or even UPenn, which would still be within my parents’ range in my case) then I definitely put distance between my parents and me; now it gets a lot better on my side.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s