2+2 cas(es)

Bien que la physique n’ait pas été aussi affectée par la politique scientifique civile fédérale canadienne que les sciences de la Terre ou l’écologie, il y a tout de même eu des cas de gens ayant quitté le Canada pour des cycles supérieurs afin de protester face à la politique scientifique civile. Il y a deux cas confirmés de physiciens dont leurs lieux d’origine et leurs destinations sont connues plus deux cas hautement suspects mais dont leurs lieux d’origine et leurs destinations sont néanmoins connues.

Cas confirmés:

  • Montréal -> Minnesota (moi)
  • Acadia -> Virginie

Cas hautement suspects:

  • Toronto -> UC Riverside
  • UBC -> Washington

Par contre, pour être honnête, le dernier cas avait deux griefs pour le prix d’un. Il y a deux types de cas avec des degrés de suspicion moindres: des étudiants très doués qui visent le sommet de l’échelle de prestige physique, ainsi que des étudiants pour qui le tourisme ou l’immersion culturelle est importante. Et ce, même si la physique n’est pas une discipline où l’immersion culturelle est une obligation d’efficacité en recherche. Paradoxalement, même si un étudiant au sommet de l’échelle de prestige physique peut plus facilement cacher toute motivation politique qu’il/elle pourrait avoir, cet étudiant peut faire plus d’impact.

Parce que les coupures à l’échelle pan-européenne sont beaucoup plus sévères que ce qui se fait au Canada ou aux États-Unis (où les coupures les plus sévères ont déjà été effectuées et toute coupure subséquente affectera des sujets précis) il faudrait vraiment accorder une place importante au tourisme et/ou à l’immersion culturelle ou encore avoir bon espoir de terminer un projet doctoral en 3-4 ans pour aller en Europe à cette fin. Car la majorité des maîtrises européennes offrent un financement nettement insuffisant (554.40 euros/mois pour 4 à 6 mois en France pour 2015-2016) voire pas de salaire du tout. Et, de plus, les maîtrises européennes (excepté peut-être les maîtrises russes) mettent plus l’accent sur les cours que la recherche.

De l’aveu même d’un autre étudiant qui a envisagé faire des cycles supérieurs en Europe (cet étudiant est maintenant à Vienne): la plupart des villes états-uniennes ne sont pas nécessairement très attrayantes. Néanmoins, je me demande bien si ça ne viserait pas un public restreint. Je ne peux toutefois pas exclure qu’un étudiant canadien ait décidé d’entreprendre des études supérieures en Europe avec la protestation politique comme motivation majeure, voire principale. Peut-être que mon modèle est inexact mais voici à quoi s’attendre à partir de mon modèle:

  • La majorité des protestataires de la politique scientifique civile canadienne vont utiliser un doctorat comme support de protestation
  • Lesdits protestataires ont souvent une chance bien réelle de réussite aux cycles supérieurs et ne présentent pas de risques au-delà des risques habituels reliés à la prise d’étudiants gradués; de plus les protestataires sont souvent juste en bas de la tranche donnant droit aux PGS-D et autres bourses provinciales équivalentes (B2 du FRQNT, Alberta Innovates, etc.)
  • D’une part, les universités états-uniennes les plus susceptibles de prendre de tels protestataires sont dans les deux tranches de prestige disciplinaire immédiatement inférieures à la tranche la plus élevée (en physique, Minnesota et Washington sont dans une tranche plus élevée que Virginie et UC Riverside; Notre Dame est dans cette tranche aussi)
  • D’autre part, plusieurs organismes subventionnaires européens sont chiches envers les étudiants de maîtrise

Si vous avez d’autres cas à signaler, en physique ou dans d’autres sciences sous la juridiction du CNRC ou du CRSNG, d’étudiants ayant quitté le Canada pour des cycles supérieurs en tant que mesure de protestation à l’endroit de la politique scientifique civile, n’hésitez pas à m’en faire part! Bien que je ne requiers pas l’identité des étudiants visés, je demande tout de même ces trois renseignements pour chaque signalement:

  1. La discipline de l’étudiant
  2. L’institution d’origine de l’étudiant
  3. La destination de l’étudiant

Although physics has noet been as affected by the federal civilian science policy than earth sciences or ecology, there are still cases of physicists having left Canada for graduate study as a protest move against civilian scientific policy. There are two confirmed cases of physicists whose institutions of origin and destinations are known plus two more highly suspect cases but whose institutions of origin and destinations are nonetheless known.

Confirmed cases:

  • Montreal -> Minnesota (me)
  • Acadia -> Virginia

Highly suspect cases:

  • Toronto -> UC Riverside
  • UBC -> Washington

However, to be honest, the last case had two griefs for the cost of one. There are two types of cases with lesser degrees of suspicion: high-achieving students that aim for the top of the physical prestige ladder, as well as students for whom tourism or cultural immersion is important. That, even though physics is not a discipline where cultural immersion is crucial for research efficiency.  Paradoxically, even if a student at the top of the physical prestige ladder can more easily hide any political motivation that s/he might have, that student can make a greater impact.

Because cuts on a pan-European scale are far more severe than what is done in Canada or the United States (where the most severe cuts have already been made and any subsequent cut will affect specific topics) one really has to grant a lot of importance to tourism or to cultural immersion or have good hope of completing a doctoral project in 3-4 years to go to Europe to this end. Because the majority of European masters offer grossly insufficient funding (554.40 euros/month for 4 to 6 months in France for 2015-2016) or even no salary at all. And, in addition, European masters (except maybe Russian masters) tend to put more emphasis on coursework than research.

From the admission of a student that contemplated graduate study in Europe (that particular student is now in Vienna): most American cities are not necessarily very attractive. Nevertheless, I am wondering whether this is not targeted at a restricted audience. I cannot rule out that a Canadian student may have decided to undertake graduate study in Europe with political protest as a major motivation, even primary motivation, though. Perhaps my model is inexact but this is what one should expect out of it:

  • The majority of Canadian civilian science policy protesters will use a doctorate as a supporting medium for protesting
  • Said protesters often have a real chance of success in graduate study and do not present any additional risks beyond the standard risks associated with the hiring of graduate students; plus the protesters are often just below the level that gives rise to PGS-D grants and other equivalent provincial grants (FRQNT B2, Alberta Innovates, etc.)
  • On the one hand, American universities susceptible to admit such protesters are in the two levels of field-specific prestige immediately below the highest level (in physics, Minnesota and Washington are on a higher prestige level than Virginia and UC Riverside; Notre Dame is in that tier as well)
  • On the other hand, many European funding agencies are rather miserly with masters students

If you have other cases to report, in physics or in other sciences under the jurisdicrtion of NRC or NSERC, of students having left Canada for graduate study as a protesting measure against civilian scientific policy, don’t hesitate to report them to me! Although I do not require the identity of the students so affected, I nevertheless ask for these three pieces of information for each reported case:

  1. The discipline of the student
  2. The student’s institution of origin
  3. The student’s destination
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s