Deux pour le prix d’un/Two for one

J’estime que j’ai connu une belle fin de maîtrise. Vous pouvez dire ce que vous voulez des maîtrises canadiennes, mais certains se sont plaints que les exigences grandissantes empiètent sur le terrain doctoral, des plaintes émises par des administrations universitaires, par exemple. En physique, on s’attend, dans les 4 plus grands départements canadiens (McGill, UBC, Waterloo, UdeM) ne pratiquant pas le passage direct d’office, à avoir assez de contenu physique dans une maîtrise pour remplir un article dans une publication à comité de lecture, voire d’avoir un tel article qui en découle. Plaintes ciblées contre la virologie à l’Institut Armand-Frappier au premier chef, dont sa plainte principale est de grossir sans cesse la taille des projets de maîtrise.

Je tire de cette maîtrise, deux articles pour le prix d’un. Maintenant, bien que j’aie joué un rôle majeur dans un article sur le kink en 1+1 dimensions, le deuxième article auquel je fais référence est un article pour lequel je n’ai contribué qu’au tout début, mais qui concerne le modèle en 3+1 dimensions.

Finalement, comme la première conférence coûte déjà assez cher en partant, l’ACP, pourquoi ne pas y joindre Theory Canada (et réutiliser le même poster), et ainsi aller à 2 conférences pour le prix d’un? Bon, le poster était fait en vinyle et ça m’a coûté 83$ mais au moins je pourrai le réutiliser par la suite. Je dois dire que, comparé aux anciennes éditions de Theory Canada, je trouvais ça un peu court car les étudiants gradués ont droit à 15 minutes plutôt que les 20 minutes des anciennes éditions. De plus, on n’a que 15 minutes pour tenter de comprendre de la recherche de pointe. Pour cette raison, je préfère une présentation de poster à un exposé de 15 minutes, ou même 20 minutes: on a plus de temps pour comprendre.

P.S.: Il appert que j’ai accusé un an de retard sur unE autre protestataire de la politique scientifique civile canadienne, unE diplôméE d’Acadia (Nouvelle-Écosse) qui est présentement à l’université de Virginie. UVA semble jouir d’un plus grand prestige physique dans les Maritimes que partout ailleurs au Canada mais pas au point de recevoir la majorité des demandes canadiennes des Maritimes sur une base régulière. (Donc UVA n’est pas aux Maritimes ce que Minnesota ou Northwestern sont aux Prairies ou Washington-Seattle à l’Alberta et à la Colombie-Britannique, dans le contexte de la physique) J’ai obtenu cette information à Theory Canada même; une des organisatrices a écrit une lettre de référence pour ce/cette protestataire…


 

I think I had a happy ending to this masters. Say what you will about Canadian masters programs, but some complained about the ever-growing demands impinge on the doctoral domain, complaints issued by university administrations, for example. In physics, one is expected, in the four most prestigious Canadian physics departments that do not practice direct passage by default (McGill, UBC, Waterloo, UdeM) to have enough physical content at the end of a masters to fill an article in a peer-reviewed publication, or even with one such article stemming from it. Complaints that are first aimed against virology at the Institut Armand-Frappier, whose primary complaint is that masters projects are too big, and still growing.

Nevertheless, I get, from that masters, two papers for the price of one. Now, although I played a major role in an article about kinks in 1+1 dimensions, the second paper I am referring to is an article that I contributed only at the very beginning, but that concerns the model in 3+1 dimensions.

Finally, as the first conference was already expensive enough as it stands, CAP, why not tack on Theory Canada (and reuse the same poster), and thus go to two conferences at the cost of one? Sure, the poster was made of vinyl and it cost me $83, but at least I can reuse it afterward. I must say that, compared to older editions of Theory Canada, I found it a little short because graduate students are entitled to 15 minutes rather than the 20 minutes of older editions. In addition, we only have 15 minutes to understand cutting-edge research. For this reason, I prefer a poster session to a 15-minute talk, or even 20 minutes: we have more time to understand.

P.S.: It appears that I incurred a year of delay over another protester of Canadian civilian science policy, an Acadia University (Nova Scotia) graduate, currently at the University of Virginia. UVA seems to enjoy greater physical prestige in the Maritimes than anywhere else in Canada but not to the point of receiving the majority of Canadian applications from the Maritimes on a regular basis. (Therefore UVA is not to the Maritimes what Minnesota or Northwestern are to the Prairies or Washington to Alberta and British Columbia) I obtained that information at Theory Canada itself; one of the organizers wrote that person a letter of recommendation…

Le poster utilisé

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s