Exemptions et créditage revisités/Waivers and advanced standing revisited

Comme la procédure pour accorder des exemptions ou des crédits d’avance dans un PhD de physique à Minnesota commence dans les dix jours ouvrables suivant la réception de l’offre, on peut se demander pourquoi ils ont mis près de trois mois avant de me relancer avec plus de détails, les manuels ainsi que les chapitres couverts. La raison est bien simple: ils savent que, lorsqu’on a affaire à des étudiants qui arrivent là avec une maîtrise en poche, ça peut être tentant de faire créditer des affaires à qui mieux mieux car les départements de physique savent qu’un étudiant qui suit des cours pendant une période prolongée va retarder sa transition vers la recherche. Ce faisant, ils peuvent influencer la décision d’un étudiant.

Et la majorité des étudiants viennent à un programme PhD afin de faire de la recherche. Un verdict préliminaire est rendu à l’étudiant, qui peut le faire mordre à l’hameçon avant qu’une décision de fréquentation soit prise, surtout lorsque le verdict préliminaire, rendu sur la base des plans de cours seuls, permet de ne pas avoir à refaire une quantité substantielle de cours.

Mais il ne faut pas oublier que, dans les universités états-uniennes, pour chaque dollar de subvention externe (toutes sources et disciplines confondues, overhead inclus), l’université doit allonger en moyenne 40¢ (Holbrook et Sanberg, 2013) à partir de l’argent des frais de scolarité à des fins de recherche, ou environ 30%, et les disciplines scientifiques appliquées en dépendent le moins. Ainsi, les thèses états-uniennes financées dans les humanités sont financées presque entièrement à même l’argent des frais de scolarité payés par les étudiants de premier cycle.

Dans la pratique, cet argent couvre les coûts des auxiliaires d’enseignement, ainsi que de toute autre ressource institutionnelle conjointement utilisée par les étudiants de tous les cycles et le personnel de recherche; or la plupart des profs préfèrent prendre des étudiants gradués avec peu ou pas de cours résiduels comme assistants de recherche. Suivant cette logique, il serait plus rentable, lorsqu’on prend un étudiant avec une maîtrise en poche, de lui faire créditer tous les cours pertinents auxquels il a droit.

Maintenant, j’ai eu à chercher mes plans de cours, leur bibliographie, afin de déterminer les chapitres en question, car la décision définitive en dépend, afin de déterminer si les cours visés par la requête initiale sont réellement créditables. Bien que, officiellement, le cours PHY6611A Modèle standard soit appelé Chapitres choisis de physique subatomique, n’en demeure pas moins qu’il s’agit là d’un cours de modèle standard en physique des particules. Et, de tous les cours visés par ma requête, c’était de loin le cours qui m’avait pris le plus de travail afin d’assembler tout le contenu.

La décision finale est enfin arrivée; je pourrai donc me faire exempter des 2 premiers cours de Mécanique quantique de niveau gradué.


As the procedure to grant course waivers or advanced standing in a physics PhD at Minnesota is initiated within ten business days following the receipt of the offer, one may ask why they took so long to follow up with a request for additional details, the textbooks used as well as the chapters covered. The reason is simple: they know that, when dealing with students that arrive there with a masters in hand, it can be tempting to give them a better advanced standing package since physics departments know that a student that takes courses over a prolonged period will delay his/her transition to research. In so doing, they can infleunce a student’s decision.

And the majority of students come to a PhD program so that they can conduct research. A preliminary decision is rendered to the student prior to matriculation, which can lure him/her, especially since the preliminary decision, made on the basis of the syllabi alone, allows one not to have to retake a substantial amount of courses.

But one must not forget that, in American universities, for each dollar in external funding (over all sources and disciplines, overhead included), the university must, on average, spend 40¢ (Holbrook and Sanberg, 2013) from tuition money for research, or about 30%, and applied scientific disciplines depend least on university funds. Thus funded American PhDs in the humanities are funded almost entirely with the tuition paid by the undergraduates.

In practice, that money covers the costs of teaching assistants, as well as any other institutional resource that is jointly used by all students (undergrad or grad) and the research staff; most professors prefer to take on graduate students with little or no residual course as research assistants. By that logic, it would be more profitable, when taking on a student with a masters in hand, to award all the advanced standing for the relevant coursework the student is entitled to claim.

Now, I had to reach for my syllabi, their bibliography, in order to ascertain the chapters covered, since the final decision depends on it, so that the department can determine whether advanced standing can actually be granted to the courses in my initial request. Although officially, the course PHY6611A Standard Model is called Special topics in subatomic physics, it’s still a standard model course of particle physics. And, of all courses in my original request, it’s by far the course that took me the most work in assembling the content.

Now that the final decision has been released, I will get the first two graduate-level quantum mechanics courses waived rather than just the first.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s